Actualités > Actualités régionales

03/2021 | AURA - APPEL À MANIFESTATION D’INTÉRÊT « S’APPROPRIER L’APPROVISIONNEMENT DE MA CHAUFFERIE BOIS ».
Le Comité Stratégique Bois Energie (CSBE), en partenariat avec Auvergne Rhône Alpes énergie Environnement (AURA-EE), l’Union régionale des Communes forestières (UR COFOR), FIBOIS Auvergne-Rhône-Alpes (Fibois AURA), l’Office National des Forêt (ONF), l’association Sylv’acctes, et le soutien de l’ADEME, la DRAAF et la Région Auvergne Rhône Alpes, a lancé en Novembre 2019, l’Appel à Manifestation d’Intérêt « s’approprier l’approvisionnement de ma chaufferie bois ». Sept territoires ont été retenus : Les Communautés de Communes  de Val de Drôme et Crestois Pays de Saillans, des Monts du Lyonnais et du Massif du Vercors. Puis les Communautés d’Agglomération de l’ouest Rhodanien, de Grand Chambéry, du Voironais et de Saint-Etienne Métropole et Vienne Condrieux Agglomération. Le PNR du Pilat a aussi été retenu.

Cette démarche visait à accompagner les territoires sur les thématiques de l’approvisionnement en bois local. Le bois énergie doit continuer de se développer pour permettre aux territoires de l’utiliser comme levier de la transition écologique. Mais le bois est issu de la forêt et la forêt a de multiples rôles. Ainsi, en fonction des sensibilités de chacun le bois énergie est perçu comme positif ou négatif.  Donner aux élus les clefs d’un approvisionnement vertueux est donc essentiel pour que le bois énergie prenne pleinement sa place comme produit à prélever de manière évidente. Ainsi, grâce à cet AMI, différentes thématiques ont été analysées. Tout d’abord, les différents modes de gestion de chaufferies, SPL, SEM, Régie, DSP avec leurs impacts sur la filière et les possibilités qu’offre chacun des modes de gestion. Les rayons d’approvisionnement et leurs impacts ; ou encore la composition du coût de la plaquette forestière ont été étudié. Cet AMI a permis aussi de mettre à jour, grâce aux données Lidar, un Plan d’Approvisionnement Territorial en bois énergie réalisé en 2010. Les COFOR ont réalisé ce travail sur l’Agglomération de Chambéry. Les autres territoires ont bénéficié d’une étude ressource basée sur les accroissements répertoriés par Sylvoécorégion et les PAT existants. Et enfin, cet AMI a permis de synthétiser la structuration de la filière bois-énergie locale, et de la mettre en parallèle des objectifs de développement de la chaleur bois, définie dans les démarches de Plan climat et/ou Territoire à énergie Positive. Les rapports sont en cours d’écriture, et seront disponibles à partir du mois d’avril.

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE