Bois construction > Construire en bois local

UNE DYNAMIQUE DE TERRITOIRE SE CONSTRUIT AUTOUR DE LA MARQUE COLLECTIVE DE CERTIFICATION BOIS DES ALPES

La valorisation des ressources locales, un des leviers du développement économique d’un territoire soulève un intérêt grandissant de la part des élus. Celle des massifs forestiers alpins n’échappe pas à la règle. La démarche de certification Bois des Alpes, exemple unique en France, interpelle d’autres massifs, suscitent voyages d’études et séminaire de travail en Rhône Alpes. Territoires d'accueil, élus et entreprises se prêtent au jeu.

Au mois d’octobre, pas moins de 3 groupes d’études se sont intéressés aux moyens politiques, financiers, techniques et technologiques développés dans la démarche de valorisation de la ressource locale certifiée Bois des Alpes par les maîtres d’ouvrage.

Vitrines du savoir-faire des entreprises locales, les bâtiments construits en Bois des Alpes sont désormais de véritables témoins de la politique de mise en œuvre du bois en circuits courts. 

Inscrits dans le réseau de bâtiments-pilotes en Bois des Alpes, les bâtiments du Vercors (Maison de l'intercommunalité et Maison du conseil général de l'Isère, à Villard de Lans), le groupe scolaire de La Rivière, et les bâtiments des Entremonts (Equipement multi-activités de la Communauté de communes Cœur de Chartreuse, groupe scolaire de Saint-Pierre d’Entremont) ont été visités.

Equipement multi-activités de la Communauté de communes Cœur de Chartreuse

Particulièrement investis dans le partage de leur expérience, les maîtres d’ouvrage ont présenté les freins, les bénéfices, les enjeux de cette démarche gagnante pour un territoire, son économie et son environnement.

Daniel Bignon, président de Bois des Alpes

Les entreprises, ont, quant à elles, dégagé les avantages concurrentiels et de notoriété que la certification Bois des Alpes peut générer pour leur activité. Visitée à deux reprises, la scierie Blanc a présenté le système de traçabilité mis en place. Le discours de son gérant, Frédéric Blanc insista sur "la nécessité de telle démarche de qualité sur l’ensemble de la France pour permettre un véritable soutien de la filière".


Visite de la scierie Blanc

Que ce soit pour le voyage Corse dont l’objectif fut de sensibiliser les maîtres d’ouvrages publics, les organismes et services associées au développement de filière forêt-bois au moyen de la certification de la forêt de Corse et de ses entreprises de transformation ; celui du Massif central visant à améliorer la valorisation locale des bois du Massif central à travers la maîtrise de la traçabilité ; ou bien celui des Communes forestières Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Union Grand Sud analysant les différentes étapes de la transformation à l’utilisation du Bois des Alpes dans la construction, la réussite de la démarche Bois des Alpes se définit avant tout par la volonté politique et entrepreneuriale de créer une chaîne de valeur optimale entre la ressource bois et le produit fini.

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE