Bois construction > Construire en bois local

LA CONSTRUCTION EN BOIS LOCAL AU CœUR DES PRÉOCCUPATIONS DES ÉLUS ARDÉCHOIS : RETOUR D’UN VOYAGE D’ÉTUDE

Les projets de construction bois en circuit court avec utilisation de la ressource locale deviennent, pour grand nombre de communes, des pistes tangibles et significatives de développement économique mobilisant de nombreux emplois locaux. En comprendre les enjeux pour la filière et le territoire, ou les facteurs de réussite, tel était l’objet du voyage d’étude inscrit dans le cycle de formation 2015, entrepris en juin dernier par une délégation ardéchoise composée d’élus, de propriétaires forestiers, d’architectes, d’association et d’institutionnels. 

Ce voyage d’étude proposé par l’association des communes forestières de l’Ardèche et de FIBOIS Ardèche Drôme avait comme objectif d’appréhender un projet de construction bois dans son ensemble, depuis le produit en scierie jusqu’à la mise en œuvre dans le bâtiment, d’en comprendre tous les ressorts, et surtout de pouvoir mesurer l’impact économique pour un territoire et ses acteurs. Cette journée de découverte fut aussi l’occasion de s’intéresser aux pins, très présents en Ardèche, mais peu utilisés en construction.

Le groupe a donc traversé le Rhône pour aller visiter deux entreprises drômoises de la filière bois, Provence sciage et Sud Est Charpente. L’accueil chaleureux des deux chefs d’entreprise Laurent Vial et Samuel Bedouin, tout comme les explications détaillées de leurs activités ou des problématiques rencontrées, ont été très appréciées.
Le groupe de visiteurs a pris la mesure des investissements colossaux réalisés par le scieur, nécessaires pour moderniser son outil de production - parc de machines, scies -investissements qui varient entre 80 000€ à 300 000€ selon les machines. Ayant débutée avec de faibles volumes 1500m3 en moyenne, l’entreprise rentre aujourd’hui près de 6000m3 de bois ronds, essentiellement sapin et épicéa. Pour cette scierie artisanale, augmenter encore sa capacité de sciage lui demanderait d’investir à nouveau, mais la conjoncture actuelle ne l’y autorise pas.

L’activité de l’entreprise de construction bois (spécialisée en charpentes bois et métalliques) se partage, quant à elle, entre l’ingénierie de bureau d’études et le montage sur les chantiers. La taille est assurée principalement par la machine numérique « Speed Cut 3 », rapide et très précise. Deux entreprises françaises en pleine évolution technologique et industrielle, garantes d’innovations et de précieux savoir-faire, dont l’adaptabilité et le sur mesure.

La visite s’est poursuivie jusqu’à la salle de spectacle de Mazan dans le Vaucluse, entièrement réalisée avec les bois du Mont-Ventoux, sciés par Provence sciage et mis en œuvre par Sud Est Charpente.
Cet immense bâtiment dans lequel le bois local vient s’insérer de toutes les manières (bardages, protections extérieures, cloisons, revêtement intérieur, plafonds, charpentes, structure….) est impressionnant.
Les essences méditerranéennes utilisées, pins noirs, pins à crochet et cèdres, participent pleinement au cachet de cette réalisation aux lignes sobres et contemporaines. Les élus et les architectes qui ont pris bonne note de ces rencontres de terrain ont désormais tous les atouts pour faire émerger en Ardèche d’aussi beaux bâtiments en bois local.

Le compte-rendu exhaustif de cette journée est disponible auprès du COFOR 07 
04 75 39 41 16 ou de FIBOIS Ardèche Drôme  |  04 75 35 07 32

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE