Bois construction > Construire en bois local

LE PONT DE COGNIN : UNE CONSTRUCTION BOIS EN VILLE QUI DÉFIE TOUTES LES IDÉES REÇUES

Fruit de plusieurs années de concertation et de réflexion, le pont bois de Cognin, ouvrage d’art unique en France par sa structure innovante, vient de franchir une étape essentielle : la pose des premières poutres de grande portée, qui s’est déroulée le 23 septembre. Autre élément d’importance et de satisfaction, les produits bois utilisés certifiés BOIS DES ALPESTM seront à jamais associés à cet ouvrage d’exception, symbole d’une parfaite symbiose entre toutes les parties prenantes, démonstration de la puissance créative de nos territoires et de leur capacité à savoir se mobiliser, se positionner face aux marchés de l’international en s’appuyant sur la ressource locale.

La mise en œuvre de bois certifié dans ce projet est un processus muri et construit. Elle traduit de façon opérationnelle une délibération prise par Chambéry Métropole en juin 2010 dont l’objectif est de généraliser l’introduction des clauses environnementales et/ou sociales dans les marchés publics de la communauté d’agglomération.

Dans le domaine de la construction,  cette délibération propose de favoriser l’emploi du bois, et préconise d’utiliser des essences de bois locales ou régionales certifiées, en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le projet de conception d’un pont en bois traversant l’Hyères pour relier la commune de Cognin était tout adapté au projet d’éco-quartier de Villeneuve dont l’ambition environnementale se distingue par de hautes exigences. Répondant aux critères de proximité et de qualité des matériaux utilisés, la certification BOIS DES ALPESTM a apporté une valeur ajoutée sans surcoût budgétaire.

Le pont en structure mixte bois-béton : un ouvrage d’exception

Cet ouvrage d’art constitué de trois travées (2 voies de circulation routière, 2 trottoirs, 1 piste cyclable), pour une longueur totale de 40 mètres et une largeur de près de 13 mètres supportant une charge routière de deux 38 tonnes en croisement ou de deux bus, se distingue par une structure innovante mixte avec des poutres en bois et un tablier coulé en béton, solidaires dans l’effort ; un assemblage unique en France.  Ainsi, en sus du bois utilisé dans les garde-corps, près de 200 m3 ont servi pour la réalisation des 9 poutres en douglas lamellé-collé, de 40 mètres de long chacune.
L’implication conséquente des entreprises certifiées BOIS DES ALPESTM, leur savoir-faire, leur détermination, alliés à l’intelligence conceptuelle de la maîtrise œuvre et aux synergies créées avec l’ensemble des parties prenantes ont été des atouts précieux pour relever les défis structurels.

Le premier challenge a été d’adapter la conception à la spécificité des bois locaux, issus des forêts de Savoie et d’Isère. Un travail concerté avec le bureau d’étude bois Sib Solutions, sous-traitant du groupement Eiffage/Pierrefeu a permis de passer de 100% de bois de résistance mécanique C30 pour constituer un lamellé-collé homogène GL28h, initialement envisagé avec du bois d’importation, à 2/3 de bois C24 et 1/3 de bois C30 pour produire du lamellé-collé composite GL28c. La qualité intrinsèque des bois alpins a dépassé les attentes puisque 50% des pièces se sont révélées être C30  par le biais du classement mécanique ; preuve une fois de plus de leur haut potentiel.

Ensuite, c’est la grappe d’entreprises locales constituée de la Scierie Blanc, de la Scierie Eymard, du lamelliste Colladello et du charpentier Pierrefeu qui est entrée en jeu pour gérer l’approvisionnement, fournir le bois dans les délais et le transformer en lamellé-collé d’une longueur exceptionnelle. Cette étape de fabrication a nécessité un savoir-faire hors pair pour positionner les bois de plus haute performance aux endroits où la poutre travaillera le plus. Au-delà de l’espace nécessaire à la construction de poutres de telles longueurs, leurs transports et le levage ont été eux aussi des paris gagnés.

Un projet de grande facture ! Un bel exemple de la valorisation de la ressource et des savoir-faire locaux à travers la commande publique !

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE