Bois construction > Construire en bois local

BÂTIMENTS EN BOIS DES ALPES™ : TRADUIRE L’EXPÉRIENCE EN ENSEIGNEMENTS POUR LES PROJETS FUTURS
Les Communes forestières et l’association Bois des Alpes viennent de publier un nouveau guide basé sur l’expérience des premiers bâtiments en BOIS DES ALPES™. Ce guide vient appuyer l’action des Communes forestières dans l’accompagnement des collectivités pour la réalisation de constructions publiques en bois local à l’aide de la certification BOIS DES ALPES™ développée dans le cadre de l’animation du Réseau alpin de la forêt de montagne.
  • 42 opérations en BOIS DES ALPESTM réalisées  et 44 projets de construction publique en BOIS DES ALPESTM à l’étude
 Afin de lancer la filière de bois certifié BOIS DES ALPES™ et d’expérimenter cette certification, les Communes forestières ont suscité l’émergence de « bâtiments pilotes » en BOIS DES ALPES™ parmi les maîtres d’ouvrage publics et accompagné le déroulement de ces projets. Parmi les 20 projets pilotes, 17 ont effectivement mis en oeuvre des bois alpins certifiés (en totalité ou en partie). Une fois ces projets réalisés, une analyse des techniques utilisées, des bois mis en oeuvre et des coûts détaillés de ces constructions a été réalisée. Cette analyse a permis d’établir que l’utilisation du bois certifié BOIS DES ALPES™ n’est pas un facteur renchérissant le coût global d’un projet. Par un inventaire des techniques et des essences utilisées, elle a aussi permis de confirmer la disponibilité de l’essentiel des produits bois utilisés dans la construction moderne, dont ceux avec des niveaux de finition aboutis (dont le lamellé-collé).

L’expérience des bâtiments pilotes a fourni des enseignements précieux pour accompagner de nouveaux projets. On peut retenir trois points déterminants :
  • Anticiper : que ce soit dans la conception du projet, dans le calendrier de réalisation ou dans la planification de l’approvisionnement, l’anticipation doit être le maître mot.
  • Se faire accompagner : l’accompagnement par les Communes forestières et l’association Bois des Alpes permet une meilleure communication entre les acteurs du projet et une recherche efficace de solutions pour construire en bois local.
  • Transformer l’objectif de construire en BOIS DES ALPES™ en exigence contractuelle : en général, seul le fait de faire figurer cet objectif comme un élément clef du marché de travaux du lot bois permet de le concrétiser.

L’ensemble des enseignements de ce retour d’expérience a fait l’objet d’une publication récente, avec le guide Bâti­ments en BOIS DES ALPES™ : Retour d’expérience des 20 opérations pilotes, destiné aux maîtres d’ouvrage publics, aux maîtres d’oeuvre et aux entreprises de réalisation du lot bois.

Le pont de franchissement de l’Hyères à Cognin, en Savoie :

L’utilisation de BOIS DES ALPESTM dans ce projet est l’application concrète d’une délibération signée en 2010 par Chambéry Métropole visant à généraliser l’introduction de clauses environnementales et/ou sociales dans les marchés publics. La réalisation d’un tel projet a nécessité une pleine implication des entreprises. Dès la phase de conception, des alternatives ont été proposées pour s’assurer que les entreprises soient en capacité à répondre au marché. Puis les entreprises se sont organisées en grappe pour permettre la pleine réussite de cet ouvrage. Le groupe Eiffage, entreprise générale du projet, tous corps d’état, a collaboré étroitement avec  des entreprises certifiées BOIS DES ALPESTM.

Les perspectives actuelles de développement

L’action des Communes forestières et de l’association Bois des Alpes auprès des maîtres d’ouvrage publics continue actuellement. Il est important que la dynamique de développement de cette filière dans les opérations de constructions publiques se poursuive et se concrétise, afin de continuer à mobiliser les entreprises et rendre durable leur engagement dans la valorisation du bois local. A l’heure actuelle, en plus de la quarantaine de constructions existantes en BOIS DES ALPES™, une quarantaine de nouveaux projets potentiels sont à l’étude sur les Alpes du Nord et du Sud. L’objectif est désormais de massifier ce marché dans les départements alpins, tout en créant de nouvelles références en station de ski, dans les métropoles alpines, dans les bâtiments de grande hauteur, ou la réhabilitation afin d’y susciter un nouvel intérêt et d’apporter une solution aux élus recherchant une garantie de provenance la plus locale possible pour le bois.

Télécharger le guide «Bâtiments en BOIS DES ALPES™ : Retour d’expérience des 20 opérations pilotes» (12 Mo)

Consulter le site de l’association Bois des Alpes

Voir la carte des bâtiments construits en BOIS DES ALPES™ (liste actualisée en septembre 2016)

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE