Bois construction > Construire en bois local

CAP SUR L’AUTRICHE ET LE VORARLBERG
Présentation par Dominique Gauzin Muller, experte de la thématique

Le Vorarlberg, leader de la construction en bois

L’architecture en bois du Vorarlberg, une des plus créatives d’Europe, doit son succès à la qualité de sa ressource et à l’engagement de tous les acteurs de la filière, qui ont su unir leurs compétences pour développer des solutions innovantes avec le soutien des responsables politiques. La forêt couvre un tiers de la surface de ce Land autrichien, soit 94 000 hectares, et environ deux tiers des arbres poussent à plus de 1 000 mètres d’altitude. L’exploitation du bois joue un rôle économique majeur, surtout dans les zones rurales, mais sa transformation est aussi source de fierté et d’identité régionale.

Holzbau-Kunst
 
Le cluster « Holzbau-Kunst » (art de construire en bois) est le moteur de la filière bois du Vorarlberg. Toute la chaîne de production est impliquée : 65 propriétaires forestiers, scieurs, revendeurs ou entreprises de transformation, 49 entreprises de charpente ou de menuiserie, 35 architectes ou ingénieurs. À sa création en 1997, l’objectif était de mobiliser autour de l’architecture en bois afin d’assurer le développement d’une ressource régionale et d’amplifier le potentiel de la culture artisanale locale. Le but a été largement atteint : la part du bois dans le secteur du bâtiment, le chiffre d’affaire des entreprises, le nombre d’emplois et les exportations ont très fortement augmenté. Les excellents résultats du Holzbau-Kunst s’expliquent par une triple stratégie : un travail de lobbying, l’amélioration des compétences par un programme de formation initiale et continue ainsi que des campagnes de marketing misant sur l’humour.

Le palmarès régional Holzbau-Preis, organisé tous les deux ans, stimule la qualité de la conception et de la mise en œuvre, éveille l’intérêt du public et dope la demande. L’introduction en 2003 de la catégorie « Wertschöfpung » (création de valeur ajoutée) a encouragé l’utilisation de bois local, en particulier du sapin. Pour convaincre par l’exemple, le cluster organise aussi des visites de réalisations sous le slogan Kumm ga luaga (en dialecte local : Viens, et regarde).
 
Weißtanne

Le sapin pectiné (Weißtanne) constitue 25 % de la forêt du Vorarlberg. Courant dans l’architecture vernaculaire, il était tombé en désuétude jusqu’à la fin des années 1990, quand une campagne de communication a relancé son utilisation dans la construction. Le projet Leader « Weißtanne », soutenu par le Land et la Communauté européenne, a été bien orchestré par le cluster Holzbau-Kunst. La démarche avait de multiples objectifs : renouer avec la tradition pour renforcer l’identité du Land, mettre en valeur une ressource régionale et créer des emplois. Plusieurs documents ont été mis à la disposition du public, dont une jolie brochure présentant des réalisations contemporaines en sapin, accompagnée d’un cd-rom servant d’audio-guide pour la visite. Le centre culturel de Hittisau, ouvert en 2002, fut un des premiers bâtiments entièrement réalisés en sapin local : structure, agencement et bardage. Depuis, le sapin est de plus en plus souvent retenu pour la construction de maisons et de bâtiments publics.
 
Bergholz et vorarlberg holz

La marque « Bergholz » (bois de montagne) a été créée dans le cadre du label « Réserve de biosphère de l’Unesco », attribué en 2000 à la Grosses Walsertal, qui regroupe six communes au sud du Vorarlberg. L’association composée d’artisans, scieurs et sylviculteurs garantit l’origine du bois et les procédés de fabrication. Le centre communal de Blons, réalisé en 2004, fut l’un des premiers bâtiments en bois certifié Bergholz.
Depuis 2011, la certification « vorarlberg holz » (bois du Vorarlberg) est donnée à du bois qui a poussé dans le Land, avec une tolérance de 15 kilomètres. Toutes les étapes de la chaîne sont certifiées, et la vérification de l’origine est réalisée par empreinte isotopique. Le laboratoire TÜV-Rheinland Agroisolab analyse régulièrement des prélèvements et le contrôle de qualité est assuré par un bureau d’études indépendant.


MondHolz

„La maison de celui qui a coupé le bois à Noël tient dix fois plus longtemps“, dit un slogan du Vorarlberg. Les scieurs y renouent peu à peu avec des pratiques tombées en désuétude dans la deuxième partie du 20ème siècle, et la « Waldverein » (association de la forêt) a créé la marque « MondHolz » (bois de lune). Le client qui passe une commande en débit sur liste auprès d’une scierie adhérente peut choisir le moment de l’abattage des arbres. Outre les phases lunaires, la période de l’année détermine les qualités du bois, selon le calendrier publié chaque année par la Chambre d’agriculture du Vorarlberg. Ainsi, pour l’hiver 2016/2017, le bois coupé à la nouvelle lune sous le signe de la Balance (1er ou 30 octobre) était considéré comme un très bon bois de construction, peu sensible aux déformations et pouvant se travailler vert.
 
L’exemple du Vorarlberg montre qu’une large percée de la construction en bois n’est pas une utopie : 30% des maisons neuves y sont déjà réalisées en bois et la tendance est à la hausse. Ce succès devrait inspirer des stratégies pour une forte expansion dans d’autres régions.

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE