Forêt des collectivités

PREMIER CONSEIL D’ADMINISTRATION DU COFOR 26 : LEVER LES INQUIÉTUDES, AGIR AU PLUS PRÈS DU TERRAIN

Le nouveau conseil d’administration des Communes forestières de la Drôme a ouvert sa première séance le 26 novembre dernier, sous la présidence de Philippe Leeuwenberg conseiller général délégué à la filière bois, récemment élu à la tête de l’association. Avec en filigrane des sujets inscrits à l’ordre du jour : accompagner le développement de l’emploi dans la filière et la création de circuits courts par l’utilisation de la ressource locale et sa gestion durable.


Un conseil d’administration efficace, organisé en deux grands temps : le contexte politique d’évolution des communes forestières et l’organisation du conseil d’administration. Si ce dernier point a fait l’objet de nombreuses questions comme l’adhésion des communes à l’association, les actions à engager pour les y inciter plus massivement, la modification des statuts, la formation des élus ou le recrutement d’un ou d’une chargée de mission, l’attention s’est cristallisée sur les perspectives évoquées au congrès national des Communes forestières du 25 octobre dernier.

Les Cofor avaient été fortement mobilisées en septembre à la suite d’une annonce du ministère du budget d’augmenter de 50 millions d’euros la contribution des collectivités au financement de l’ONF, soit 50% d’augmentation des frais de garderie et multiplication par 7 de la taxe à l’hectare des forêts gérées.

Bien que le gouvernement ait fait marche arrière et prévoit que soit mis un terme à l’actuel contrat Etat/ONF/Cofor en 2015 au lieu de 2016, les Cofor qui ignorent pour le moment avec quelle méthode sera rediscuté ce contrat doivent rester mobilisées.

Le deuxième volet s’est ouvert par une discussion sur la relation de l’association avec l’ONF. Chaque commune y est attachée, cependant les services rendus par la forêt ne voient pas toujours de recettes en face : protection de l’eau et des terrains, paysages, stockage du carbone, etc. Là encore la demande a été "de rester vigilants et de faire remonter les préoccupations".

Comment faire aussi pour que l’ONF continue à répondre à la demande et aux besoins des communes en diminuant ses frais de gestion ? Des questions avec en face des propositions telle une rencontre entre le CA et l’ONF pour discuter de cette relation ; une proposition de rencontrer aussi un syndicaliste national habitant le Diois pour discuter de cette situation et du rapport réalisé au sein de l’ONF sur les conditions de travail ; ou bien la nécessité de sonder le plus de communes possibles sur ce sujet, en lien avec l’union régionale voire nationale des Communes forestières.

L’avancement de ces problématiques et bien d’autres comme le besoin d’une représentation forte des intérêts des communes, celui d’informations sur le bois énergie, les modes de vente et la gestion, l’accès en forêt, les conflits d’usages ou le soutien nécessaire aux entreprises locales de la filière bois, confirme la politique très affirmée de ce nouveau conseil d’administration en faveur de l’économie de la ressource locale.

Télécharger la carte des territoires pointant les problématiques majeures de chacun d'entre eux.

Télécharger la liste des communes adhérentes à l'association des Communes forestières de la Drôme


 

 

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE