Forêt des collectivités

APS : LES AXES BUDGÉTAIRES STRATÉGIQUES 2015 POUR LES FORÊTS SAVOYARDES
Depuis 2014, la politique agricole et forestière est menée au travers de dispositifs dont la quasi-totalité est placée sous l’égide de l’Assemblée des Pays de Savoie (APS), créée en 2001 par les départements de la Savoie et de la Haute-Savoie afin de favoriser une unité savoyarde propice à un développement harmonieux.

Marquées par une spécificité montagnarde, les forêts savoyardes couvrent une superficie de 380 000 hectares, soit 36 % du territoire des Pays de Savoie. L’enjeu de l’amélioration des conditions de gestion et de mobilisation de la ressource est considérable. Il conditionne la dynamique de toute la filière. Il répond également au maintien de l’emploi local non délocalisable par des actions de valorisation de la matière première renouvelable. Au-delà du handicap géographique s'ajoutent un morcellement des parcelles, détenues au trois quarts par des propriétaires privés, et le rôle multifonctionnel de la forêt appelant à l’équilibre fin entre économie du bois (bois d'œuvre/bois énergie), protection (avalanches, chutes de blocs, ripisylve), biodiversité, accueil du public, aménités.
Le budget primitif, de plus de 23 M€, voté le jeudi 12 février par le conseil d’administration de l’Assemblée des Pays de Savoie intègre les particularités de gestion de la forêt de montagne.

3 AXES STRATEGIQUES POUR LA FORET 
La politique forestière de l’APS s’inscrit dans la mise en place d’un soutien spécifique à la forêt et aux filières bois, destiné à favoriser la mise en marché des bois, faciliter l’exploitation des forêts, notamment celles à fort handicap, et aider les investissements des entreprises.
Le budget d’investissement alloué au titre de la politique forestière correspond en 2015 à 1 M€ et se répartit de la manière suivante :
  • Axe 1 « Accompagner la mobilisation des bois » : 700 000 €
L’APS soutient le débardage par câble (mesure n°A1) qui permet de mobiliser la ressource forestière tout en renforçant les services écosystémiques des massifs forestiers (protection des sols, de l’eau, biodiversité…).
Aussi, des aides viennent appuyer les investissements structurants (mesure n°A2) permettant une dynamique de gestion durable des forêts, en vue de produire prioritairement du bois d’œuvre.
 De plus cette année, des mesures d’accompagnement de lutte contre les scolytes (mesure n°A3) ont été mises en place pour enrayer les foyers qui ont été constatés dans les forêts des Pays de Savoie. 
  • Axe 2  « Aider la restructuration foncière en forêt privée » : 50 000 €
Un soutien est déployé pour la forêt privée avec des aides concernant la création et l’accompagnement des associations syndicales autorisées forestières (mesure n°B1), la création des groupements forestiers (mesure n°B2), la restructuration foncière des propriétés forestières (mesure n°B3), la réalisation de diagnostics forestiers (mesure n°B4) et les petits investissements forestiers (mesure n°B5).
  • Axe 3 « Aider les entreprises à se moderniser » : 250 000 €
L’aide aux entreprises de travaux forestiers de première et seconde transformation est également un axe important de la politique forestière de l’APS. Elle accompagne les petits investissements des entreprises de travaux forestiers (mesure n°C1), les investissements lourds en exploitation forestière (mesure n°C2), la qualification des produits des scieries (mesure n°C3), et les projets de recherche et développement (mesure n°C4).
Toutefois, ces différentes enveloppes restent fongibles.
Pour en savoir plus, consultez l'ensemble des aides (lien vers document), ainsi que les nouvelles mesures scolytes (lien vers le document).

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE