Forêt des collectivités

CRÉATION D’UN COMITÉ SCOLYTES PAYS DE SAVOIE
C’est dans le but d’enclencher une offensive face à la recrudescence des attaques de scolytes sur les forêts des départements savoyards depuis plus d’une année, et compte tenu des conditions climatiques favorables à leur propagation, qu’un comité scolytes a été activé à l’échelle des deux Savoie.

Co-piloté par le Pôle excellence bois et les directions départementales des territoires de Savoie et de Haute-Savoie, le comité a été mis en place le 3 mars 2015.  Son objet est de fédérer tous les acteurs concernés pour lutter efficacement et rapidement contre les risques de prolifération de scolytes. Et par là même, organiser la mise en œuvre de moyens d’exploitation et de vidange rapide proportionnée à l’importance de la crise. L’Assemblée des Pays de Savoie a également pris des mesures d’aides pour soutenir cette mobilisation « bûcherons pompiers », travaux de lutte contre les scolytes, stockage des bois.

Une forte mobilisation
Près de vingt structures se sont rapprochées pour essayer d’endiguer ce fléau ravageur : Assemblée des Pays de Savoie, association des Communes forestières de Savoie et de Haute-Savoie, association des entrepreneurs de travaux forestiers (ASDEFS), chambre d’agriculture Savoie Mont Blanc, Coforêt, Centre régional de la propriété forestière (CRPF), département santé des forêts, directions départementales des territoires de Savoie et de Haute-Savoie, groupement des scieurs de Savoie et de Haute-Savoie, Office national des forêts de Savoie et de Haute-Savoie, Pôle excellence bois, Syndicat des propriétaires forestiers de Savoie, union des forestiers privés de Haute-Savoie, union des groupements des sylviculteurs de Savoie.

Un processus de détection et de lutte mis en place via un réseau de référents territoriaux
Les personnes observant une attaque de scolytes (quand l’insecte est encore présent dans l’arbre) sont invitées à contacter un référent territorial qui vérifie et s’assure de la présence réelle de l’insecte et enclenche le processus de lutte en expliquant au propriétaire qu’il doit procéder à l’exploitation des arbres concernés. La liste des référents territoriaux est consultable sur le site internet du Pôle excellence bois (www.poleexcellencebois.fr).

Un arrêté préfectoral de lutte phytosanitaire obligatoire (exploitation des bois concernés), évolutif et temporaire en fonction des attaques, sera pris au niveau de chaque commune concernée par une attaque.
L’ensemble des opérateurs et des entreprises (travaux forestiers, transport, exploitation forestière et scierie, autres opérateurs potentiels) s’engagent dans ce schéma de mobilisation pour être plus efficaces.

Comment détecter l’insecte ?
Le principe de la détection consiste à repérer les attaques de scolytes suffisamment tôt quand ils sont encore au stade de larves à l’intérieur de l’arbre. Il s’agit de récolter en urgence les arbres concernés sur cet îlot afin d’éviter que les insectes s’envolent vers d’autres arbres.
Un écoulement de résine, de la sciure sur le tronc peuvent signaler la présence de scolytes. Ensuite, la cime de l’arbre non alimentée en sève jaunit, puis les aiguilles deviennent rouges, entrainant la mort de l’arbre ; à ce stade, il est alors trop tard pour entreprendre la lutte sanitaire, l’insecte étant parti. Les arbres concernés sont les épicéas, surtout ceux affaiblis par les coups de vent, la sécheresse.

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE