Accueil > Dernières nouvelles

LIVRE BLANC DE LA FORÊT ET DU BOIS : PROGRAMME D'ACTION POLITIQUE 2020-2023
Le 10 décembre 2019, à l’hôtel du Département de Bourg en Bresse, se réunissait sous l’égide de M. Flochon, vice-président du Conseil Départemental délégué à l'aménagement, aux aides aux communes, à l'habitat et à la ruralité, l’ensemble des acteurs de la filière forêt-bois aindinoise. Les objectifs : présenter l’arbitrage du Livre Blanc de la Forêt et du Bois, document-cadre structurant l’action politique de l’Ain dans ce domaine pour les trois années à venir. 

Le Livre Blanc est une politique de développement local, assez transversale, prise entre les directions économiques et environnementales du Département. Pensée en synergie avec les autres politiques mises en place sur le territoire, elle se doit d’être volontaire et fédératrice. 

Le programme d’action 2020-2023 est orienté sur l’accroissement des investissements avec l’ouverture d’aides aux travaux sylvicoles sur la partie Ouest du Département, le soutien à l’investissement auprès des entreprises forestières locales et le pilotage de l’action construction bois local par FIBois01. Face aux besoins grandissants de la filière, l’enveloppe générale des subventions a été réévaluée à 750 160 € pour l’année 2020, 80% des financements étant dédiés à l’Investissement. 

Pour la première année, 460 840€ sont alloués à « l’amont de la filière ». En soutenant l’ONF et la Charte Forestière de Territoire, le CD01 finance une Plateforme de valorisation de l’Observatoire des Forêts et un Comité de surveillance scolytes. Afin d’infléchir la gestion durable, des diagnostics pédologiques sont pris en charge pour les propriétaires privés ainsi que des opérations de marquage en futaie irrégulière et des chantiers de débardage à cheval. Pour aller au-delà, le CD de l’Ain a décidé de mettre en place un levier financier pour « la création ou la restauration de zones humides. »

Pour une meilleure maîtrise foncière, le Département finance l’Association des Communes Forestières pour l’accompagnement des municipalités désirant lutter contre le morcellement notamment via la procédure « Biens Vacants Sans Maître ». A noter qu’en 2019, plus de 43ha repartis en 300 parcelles sont revenues dans le giron public de cette façon. Une aide pour la rédaction d’actes administratifs est également financée ainsi que l’acquisition d’emprise permettant de mener des projets de desserte. En parallèle, notre association est soutenue pour former et accompagner le renouvellement des Conseils Municipaux. 

Pour les propriétaires forestiers, des aides sont allouées aux petits chantiers de desserte. Plus ambitieux, la création d’une plateforme de stockage et de tri arrosée pourrait voir le jour grâce au Livre Blanc si un maître d’ouvrage s’emparait du dossier ou réalisait une étude de préfiguration. Une part considérable de l’enveloppe est destiné à soutenir l’investissement dans du matériel forestier, ainsi qu’à abonder les fonds de plantation Plaine et Montagne de l’Ain sur les territoires de la CA3B et de HBA.

En 2020, 132 660 € seront alloués aux entreprises et aux industries du bois : face au déclin des entrepreneurs de travaux forestiers (ETF), des subventions leur permettront de s’installer et de s’équiper de façon plus sereine. Pour accompagner la modernisation des entreprises, l’antenne de Soutien à l’innovation Xylofutur est soutenue dans ses frais de fonctionnement ainsi que les entreprises de la 1ère et de la 2ème transformation, dont certains investissements stratégiques seront pris en charge à hauteur de 50%.159 160 € sont dédiés à la filière de demain via la promotion de ses métiers, la communication autour des enjeux de construction bois, de circuits courts ainsi qu’à propos des chaufferies bois locales. A noter d’ailleurs la mise en place de formations pour adultes aux métiers du bois et la réalisation d’une étude économique et de rentabilité du métier d’ETF par l’Interprofession Fibois 01.

 

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE