Accueil > Dernières nouvelles

63 - RETOUR SUR LE CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 28 AVRIL
Malgré le confinement, la plupart des administrateurs de l'Association des Communes forestières du Puy-de-Dôme étaient présents pour le Conseil d'administration du 28 avril dernier, organisé en téléconférence.

Il y a d'abord été question des mesures prises pour atténuer les conséquences des différentes crises sanitaires en cours : Covid-19 bien sûr, mais également scolytes sur l'épicéa et changements climatiques avec une sécheresse hivernale marquée. En particulier, le sujet du report des ventes de bois de printemps était à l'ordre du jour, avec ses conséquences probables pour les budgets des communes, des syndicats mixtes de gestion forestière, et des groupements forestiers.

La question du suivi des chantiers forestiers, par l'ONF en forêt publique et par les élus d'une manière plus générale, était également à l'ordre du jour, les entreprises forestières étant autorisées à intervenir en forêt pendant la période de confinement. Il est noté que les élus restent sollicités par les entreprises, notamment dans le cadre des Modes opératoires voirie forestière.

Le troisième point abordé concernait le lien avec les adhérents d'une part, avec l'ensemble des collectivités d'autre part. Le relai des informations utiles était au coeur des échanges, alors que la mise en place des nouvelles municipalités a du être reportée. En particulier, les 6 formations aux nouveaux élus qui devaient débuter en juin sont reportées au deuxième semestre.

Plusieurs points d'actualité politique faisaient partie des autres points à l'ordre du jour, la Fédération nationale des Communes forestières étant en relation directe avec les services du Ministère de l'agriculture et de l'alimentation pendant la période de crise. Si la politique forestière de l'Etat reste mal définie, on note plusieurs démarches en cours de portée nationale comme des évolutions dans l'organisation de l'Office national des forêts, et une volonté de relocaliser l'économie qui fait écho à nos actions portées dans le domaine du bois (bois local pour la construction, bois-énergie...).

Le Conseil d'administration s'est conclu sur une note optimiste, avec une mandature 2014-2020 qui a vu le nombre d'adhérents augmenter de 16%.

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE