Accueil > Dernières nouvelles

05/2021 | 63 - ENJEUX FORESTIERS SUR CLERMONT AUVERGNE MÉTROPOLE
Entre 2018 et 2020, les Communes forestières du Puy-de-Dôme ont réalisé le diagnostic forestier de chacune des 14 intercommunalités du département. Il s'agissait de mettre à jour les données des Chartes forestières actives sur le département et plus largement de permettre à l'ensemble des élus de s'approprier les enjeux forestiers de leur territoire dès le début de leur nouveau mandat. L'ensemble des diagnostics est disponible à cette adresse : territoiresforestiers-puydedome.blogspot.com (onglet "Forêts du 63").

A l'initiative des élus de Clermont Auvergne Métropole, une réunion de présentation a été proposée à l'ensemble des membres de la Métropole le 11 mai dernier. Dominique JARLIER, Président des Communes forestières, et les chargés de missions des Communes forestières ont pu présenter les chiffres clés de la forêt sur le territoire, leur évolution dans le temps, et les enjeux liés à ce patrimoine.

28 % de la Métropole est aujourd'hui boisée, avec environ 1/3 de forêts appartenant aux communes et sections de communes et gérées avec l'ONF, et les 2/3 restant répartis entre de très nombreux propriétaires privés, essentiellement des particuliers possédant de très petites parcelles. Une vision métropolitaine est souhaitée, pour mieux prendre en compte l'ensemble des compétences des élus et les attentes des habitants ou des visiteurs.

Les enjeux dépassent effectivement très largement la "simple" gestion sylvicole. Une partie des massifs de la Faille de Limagne ont par exemple été favorisés pour lutter contre des problèmes de crues. Par ailleurs, en contexte périurbain sur un secteur comprenant une grande partie de la Chaîne des Puys, les questions d'accueil du public et de gestion des différents usages est bien sûr au coeur des préoccupations, avec des massifs forestiers où la récolte forestière reste un objectif important. Cette récolte pourrait notamment répondre aux besoins locaux en bois de construction et en bois énergie, et être intégrée à la stratégie d'adaptation des forêts aux changements climatiques.

De nouveaux échanges sont donc prévus dans les mois qui viennent.

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE