Actualités > Isère

GÉRER ET SUIVRE ENSEMBLE LES POPULATIONS DE GRANDE FAUNE EN CHARTREUSE : LE PROJET SYLVAFAUNE

Initié en 2012 par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), le concept Sylvafaune propose une approche innovante pour le suivi des populations de grande faune et la construction d’objectifs de gestion communs et concertés entre les acteurs concernés.

Maintenir l’équilibre sylvo-cynégétique est un enjeu d’importance pour limiter les dégâts de la grande faune sur les jeunes plants d’arbres (consommation/dégradation de l’écorce et du bourgeon terminal par exemple) et ainsi assurer le renouvellement naturel des peuplements forestiers.

Désireux d’avancer sur cette thématique, le Parc Naturel Régional de Chartreuse s’est engagé dans la démarche Sylvafaune afin de développer des actions concrètes pour évoluer vers cet équilibre. Ce projet mobilise de nombreux partenaires : ONCFS, PNR, Office national des forêts, Association des Communes forestières, Fédération Départementale des Chasseurs de l’Isère…

Un suivi poussé de l’ensemble des composantes du système population/environnement

En Chartreuse, la démarche s’appuie sur des méthodes de suivi des populations extrêmement poussées afin d’évaluer avec précision le dynamisme de chaque espèce et la menace qu’elle représente pour la régénération des peuplements.

Ce suivi s’appuie sur un ensemble d’indices caractérisant l’abondance et l’état physique de chaque espèce ainsi que la pression sur la flore, regroupés sous le nom d’ « Indicateurs de Changement Ecologique (ICE) »

Cerf, chevreuil, mouflon et chamois ainsi que l’environnement dans lequel ils évoluent font donc l’objet d’un suivi intensif chaque année par l’ensemble des partenaires forestiers et cynégétiques. Au final, l’une des plus-values de cette démarche est de réunir l’ensemble des acteurs concernés par la problématique afin de partager un même constat et de prendre des mesures de gestion adaptées à l’évolution de ce système population/environnement.

Un plan d’actions « à la carte » pour un impact renforcé

En 2018, dernière année du projet Sylvafaune, trois actions devraient être réalisées en Chartreuse :

  • Pour l’amélioration de la capacité d’accueil de la grande faune : ouverture d’une prairie reconquise par des accrus forestiers (chantier ONF) et installation d’un verger d’arbres fruitiers (ACCA de Proveyzieux et lycée horticole de St Ismier)
  • Pour le suivi des populations de grande faune : réalisation de la campagne annuelle de relevés ICE, avec l’application du protocole sur le potentiel de régénération basse qui renseigne sur l’évolution du potentiel de régénération des forêts de Chartreuse.

Plus généralement, la démarche présente l’avantage de faire parler de la problématique d’équilibre sylvo-cynégétique et ainsi de toucher propriétaires privés comme publics sur l’importance de s’attacher au maintien ou au rétablissement de cet équilibre pour garantir un avenir économique à leurs forêts.

 

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE