Montagne > Territoires alpins

09/2021 | AURA - INTERVENTION OFFICIELLE AU SOMMET MONDIAL DE LA BIODIVERSITÉ
Par le biais des missions menées sur les forêts de montagnes et sur les politiques sur le massif alpin, notamment au plan européen (SUERA), les COFOR AURA sont intervenues au nom de la présidence française. L’objectif était de porter a connaissance cette initiative européenne originale qui vise à renforcer la prise en compte des forets alpines et de leur multifonctionnalité. En attendant de retrouver la version finale officielle qui sera publiée prochainement, après validation par le conseil excecutif de la SUERA, voici un aperçu des principaux messages portés lors de cette intervention, reflétant les propositions de la contribution 



Photo Eusalp
 
1. L’Etat des Lieux dressé :
Les forêts de la zone EUSALP sont essentielles au développement de la région en tant que sources de nombreux services marchands et non marchands. Le changement climatique menace la pérennité des services écosystémiques. Certes, proteger et conserver ces milieux sont des solutions mais elles ne doivent pas constituer une vision dogmatique. Une sylviculture durable et dynamique des forêts de montagne associée à une meilleure valorisation économique des ressources (ex construire en bois local) est une pierre angulaire pour l’atténuation des effets du changement climatique : cela permet par exemple la régulation du bilan hydrique ou le stockage du CO2 dans le bois ou les sols forestiers 
Les forêts, avec leur forte multifonctionnalité, ont le potentiel d’intégrer efficacement les objectifs de récupération des impacts de la pandémie Covid-19, de conservation de la biodiversité et de neutralité climatique. 
 
2. Les conditions cadres jugées nécassaires pour améliorer la situation (gouvernance, moyens juridiques, financiers) 
Mieux articuler les différentes stratégies de l’UE afin d’intégrer durablement l’environnement dans ses différentes politiques et d’amorcer une transition écologique des modèles de développement.
Mettre en œuvre des solutions basées sur la nature offertes par la multifonctionnalité des forêts alpines pour augmenter la résilience des territoires EUSALP : le bois remplace la matière première, la gestion forestière protège le sol, préserve la biodiversité, les infrastructures humaines, etc.)
Renforcer l’action de gouvernance pour des stratégies de gestion intégrée plus territoriales sur les Solutions Forestières Basées sur la Nature.Plus de gouvernance transrégionale, interthématique et à plusieurs niveaux (comme celle sur les risques naturels GIRN-SDA).
Renforcer le dialogue et la coopération entre les secteurs de la jeunesse et de la foresterie :
Intégrer les résultats les plus probants des projets de coopération dans les politiques publiques 
Partager un inventaire et un diagnostic de nos forêts alpines européennes 
 
3. Les changements nécéssaires à engager 
Responsabiliser d’avantage les propriétaires forestiers pour gérer les forêts de manière durable et de les garder résilientes, c’est cruciales pour protéger la biodiversité et fournir des services écosystémiques aux personnes, à la nature et à l’économie.
Mener des programmes de sylviculture ambitieux est nécessaire pour adapter la composition et la structure des espèces d’arbres à un climat plus chaud et à des zones altitudinales ascendantes, tout en intégrant les défis de la préservation de la biodiversité alpine.
 

REVENIR A LA PAGE PRECEDENTE